Palmarès 2020

La 5ème édition du concours La Flamme de l’égalité a rassemblé plus de 5 800 élèves au sein de 211 établissements, répartis sur 30 académies. Pour la deuxième année, la thématique annuelle s’intitulait « Devenir libre ». Une première sélection des 322 projets imaginés cette année a été faite par des jurys au sein de chaque académie. Le jury national s’est ensuite tenu entre le 20 avril et le 7 mai. Étant donné le contexte de crise sanitaire, tous les jurys se sont tenus à distance. La délibération nationale s’est organisée en trois jurys distincts pour chacune des catégories du concours. Ils étaient présidés par Fatima Keskas, Inspectrice de l’Éducation nationale (école élémentaire), Benoît Falaize, Inspecteur général de l’Éducation nationale (collège) et Rachid Azzouz, IA-IPR Histoire-Géographie (lycée).

L’ensemble des membres de ces jurys ont souligné le travail remarquable mené par les classes et les équipes éducatives cette année encore. La qualité et l’originalité des projets réalisés témoignent de l’investissement majeur de chacun dans la réflexion et la création d’un projet sur l’histoire et la mémoire de l’esclavage. Les délibérations ont été riches et la sélection d’autant plus difficile. L’équipe de « La Flamme de l’égalité » félicite chaque participant pour son engagement dans ce concours.



LAURÉAT « ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE »

Film d’animation « Le carnet de Ruby »

Les élèves de CM1-CM2 de l’école élémentaire Ferdinand Buisson de Sotteville-lès-Rouen (académie de Rouen) ont choisi de s’intéresser à la lutte de femmes Noires américaines contre les discriminations raciales, de la période esclavagiste à aujourd’hui. Ruby Bridges, première enfant Noire américaine à intégrer une école pour enfants Blancs à la fin de la ségrégation, part ainsi à la rencontre de plusieurs femmes dans cette vidéo réalisée par les élèves, de l’écriture des scénarios au tournage et à l’animation des personnages et des décors qu’ils ont créés.

> Découvrir le projet



LAURÉAT « COLLÈGE »

Performance dansée « Sklavo »

Des élèves de 5ème, 4ème et 3ème du collège Ampère d’Arles (académie d’Aix-Marseille) ont mis en place leur projet pour le concours dans le cadre d’un atelier sur la pause méridienne. Le projet chorégraphique « Sklavo », qui signifie « esclave » en espéranto, s’est construit en trois étapes retraçant la vie des esclaves, leurs luttes contre leur condition et l’obtention de leur liberté. Ce travail a permis aux élèves de s’approprier l’histoire des traites et de l’esclavage, comme de leurs héritages et enjeux actuels.

> Découvrir le projet




LAURÉATS EX-AEQUO « LYCÉE »

Lecture théâtralisée « #Devenir Libres »

Des élèves de 1ère année de CAP du lycée professionnel Claude-Nicolas Ledoux des Pavillons-sous-Bois (académie de Créteil) ont travaillé sur trois figures d’artistes, littéraires et musicale : Aimé Césaire, Frantz Fanon et Casey. Les élèves ont redonné voix à ces textes engagés sur l’émancipation des Noirs et la lutte contre toute forme de catégorisation. La mise en scène du projet « #Devenir Libres » témoigne de la grande implication de chacun dans le projet.



Vidéo « Non l'esclavage n'est pas terminé ! Mobilisons-nous ! »

Les élèves de 2nde du lycée Scheurer Kestner de Thann (académie de Strasbourg) ont découvert l’histoire d’Henriette Akofa, une Togolaise qui a subi une condition d’esclavage moderne, au service d’une famille française dans les années 1990. Après avoir lu son histoire et fait de nombreuses recherches documentaires, les élèves ont mis en scène le témoignage de cette femme par le biais d’un draw my life, imaginé comme un plaidoyer contre l'esclavage moderne.

> Découvrir le projet




PRIX SPÉCIAL

Clip musical « Noirs et Marrons »

Deux classes de CM2 de l’école élémentaire Immaculée Conception de Saint-Denis (académie de La Réunion) ont travaillé ensemble dans le cadre d’un projet de classe Patrimoine à Cilaos, au pied d’un cirque naturel où les esclaves marrons se réfugiaient. Ce travail à dimension mémorielle a engagé les élèves dans l’écriture d’une chanson en créole sur le thème du marronnage, avec l’aide d’un musicien. La vidéo présente dans un premier temps le travail de recherches mené par les élèves et illustre la chanson avec leurs dessins.

> Découvrir le projet




MENTIONS SPÉCIALES

Film « Voyage sans retour »

Le film « Voyage sans retour » dépeint les souffrances des esclaves et l’espoir une fois leur liberté retrouvée. Les élèves de CM2 de l’école élémentaire Jean Moulin de Cavaillon (académie d’Aix-Marseille) se sont aussi engagés pour la lutte contre le racisme et pour l'égalité en écrivant des textes et poèmes qui rythment la vidéo. Ce projet pluridisciplinaire s’inscrit pleinement dans une réflexion à la fois historique et citoyenne du thème du concours.

> Découvrir le projet



Chorégraphie « Devenir libre »

Les élèves de CM2 de l’école les Quincelettes de Bruyères-sur-Oise (académie de Versailles) ont mis en scène une chorégraphie retraçant la vie des esclaves et leur quête pour la liberté. Le projet se prolongera au-delà de la participation au concours avec une exposition des travaux des élèves et une représentation de la chorégraphie devant les parents d’élèves et les habitants de la commune.

> Découvrir le projet



Clip musical « Brisons les chaînes »

Dans le cadre d’un atelier hebdomadaire, des élèves de 4èmeet 3ème du collège Paul Jean-Louis de Saint Laurent du Maroni (académie de Guyane) ont créé le clip musical « Brisons les chaînes ». L’écriture du texte s’est faite autour de quatre axes : la période de l’esclavage, les luttes pour la liberté, les noms des personnes et les lieux liés à cette histoire, l’esclavage moderne. La chanson donne à entendre les différentes langues parlées par les élèves de l’établissement : le kali’na (langue amérindienne), le saamaca et le ndjuka (langues bushinenguées), les créoles haïtien et guyanais et le portugais du Brésil.

> Découvrir le projet



Vidéo « Révoltons-nous contre l'esclavage »

Les élèves d’UPE2A de cycle 4 du collège Henri de Toulouse Lautrec à Toulouse ont réalisé une vidéo dans laquelle, face caméra, chacun d’entre eux donne une voix à un esclave, ayant existé ou fictif. De l’Antiquité à nos jours, ces témoignages retracent les combats pour sortir de l’esclavage. Le projet a été imaginé comme « un hymne au respect de la différence ».



Jeu de société « Devenir libre sur l'île Bourbon »

Grâce au jeu de société « Devenir libre sur l'île Bourbon », les élèves de 2nde professionnelle du lycée professionnel de Roches Maigres, à Saint Louis (académie de La Réunion) ont pu retranscrire les connaissances acquises au cours de leurs recherches documentaires. Ce support ludique est construit comme un parcours d’esclave à travers l’île de La Réunion, le but de jeu étant de retrouver sa liberté. Les joueurs explorent l’histoire des esclaves, leurs conditions de vie, les lieux et dates importantes qui ont marqué l’île Bourbon jusqu’à l’abolition de l’esclavage le 20 décembre 1848.

> Découvrir le projet




CITATION

Vitrail commémoratif « Soundiata ou le supplice de la délivrance »

À partir d’une iconographie consacrée à l’histoire de l’esclavage, les élèves de 4ème du collège Descartes au Havre (académie de Rouen), ont créé un vitrail commémoratif intitulé « Soundiata ou le supplice de la délivrance ». Chaque image symbolise le parcours de Soundiata, personnage fictif, dont le récit a été construit à partir du roman de Maryse Condé, Moi, Tituba Sorcière. Le vitrail sera prochainement inauguré avec la ville du Havre.



Certains des projets présentés ici n’ont pas de lien du fait des ressources sonores ou visuelles qu’ils présentent et pour lesquelles les droits de diffusion font défaut.

© 2015 - 2020 Ligue de l'enseignement - Fédération de Paris | Mentions légales | Politique de protection des données personnelles | Nous contacter