Focus sur une académie (2018)

La Réunion

Pour cette troisième édition du concours national « La Flamme de l’égalité », La Réunion a été l’une des académies qui s’est le plus mobilisée. Plus de 300 élèves se sont investis dans plusieurs projets sur la thématique « Abolitions et citoyenneté ». En voici quelques-uns :

École élémentaire

Parmi les trois écoles élémentaires qui ont participé cette année pour tenter de remporter le prix de leur catégorie, l’école primaire Jeanne Nativel à l’Étang Salé a créé un projet dans la cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage du 20 décembre sur l’île. Pour l’occasion, les élèves du CP au CM2 ont travaillé autour du maloya, musique et danse de tradition créole héritées des esclaves, et ont mis en place une chorale avec l’aide de quelques parents musiciens. Ce projet intitulé Le 20 désemb à La Réunion a donné lieu à une représentation le 21 décembre 2017 dans l’établissement.

Dans la commune de Salazie, l’école primaire Frédéric François Sisahaye a quant à elle remporté le prix académique de sa catégorie grâce au projet La traite des noirs et la vie des esclaves. Les élèves de CP et CE1 ont mis en scène l’histoire du commerce triangulaire et les conditions de vie des esclaves sur les plantations des colonies, d’après les recherches documentaires proposées en classe par leur enseignante.

Collège

Dans la catégorie collège, les élèves du collège Texeira Da Motta à La Possession ont remporté le prix académique de leur catégorie grâce à la réalisation d’une pièce de théâtre qui s’inspire de l’histoire de la commune, de la période esclavagiste à nos jours. Cette pièce est intitulée Et si Sarda…, du nom de l’abolitionniste Sarda Garriga qui mit fin à l’esclavage le 20 décembre 1848 sur l’île de La Réunion. Le travail entrepris par les élèves tout au long de ce projet s’inscrit également dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage le 20 décembre.

Les élèves de 4ème du collège Marthe Robin de la ville Le Tampon ont quant à eux réalisé une mise en scène des élections municipales qui ont eu lieu à Saint-Leu en 1849, après l’abolition définitive de l’esclavage en France. Cette représentation intitulée Élection municipale post abolition raconte comment un ancien esclave, affranchi après l’abolition, se présente et gagne ces élections.

Lycée

Deux classes de 2nde du lycée de la commune de Saint-Paul ont proposé plusieurs projets pour cette troisième édition, guidés par la problématique Imaginer, créer, produire un document par groupe pour dénoncer l’esclavage. Les élèves ont proposé des productions variées comme une parodie publicitaire visant à dénoncer l’esclavage, une chanson de rap ou encore un story-board qui retrace l’histoire de l’abolition.

Certains des projets présentés ici n’ont pas de lien du fait des ressources sonores ou visuelles qu’ils présentent et pour lesquelles les droits de diffusion font défaut.

© 2015 - 2018 Ligue de l'enseignement - Fédération de Paris | Mentions légales | Politique de protection des données personnelles | Nous contacter