FOCUS SUR UN PROJET

Court-métrage L'esclavage, une maltraitance sans fin ? De Samuel de Missy à nos jours

Collège Samuel de Missy, La Rochelle (Académie de Poitiers)

La participation au concours « La Flamme de l’égalité » des élèves du collège Samuel de Missy de La Rochelle s'inscrit dans le dispositif du Contrat Local d'Aide à la Scolarité (CLAS). Ce dispositif a pour objectif de redonner du sens et de valoriser les apprentissages des élèves, notamment à travers des activités pédagogiques originales, afin de les aider dans leur scolarité. Le groupe, qui a travaillé sur ce projet de court-métrage intitulé L'esclavage, une maltraitance sans fin ? De Samuel de Missy à nos jours, est constitué de 15 élèves de différents niveaux, ayant parfois des difficultés sociales ou scolaires (6ème, 5ème, ULIS).

L’équipe pédagogique autour de ce projet est constitué de Mme Gaëlle Letourneur, professeure documentaliste, de M. Cyril Braynas, animateur jeunesse (Maison de Quartier de Port Neuf), de M. Styvenn Cordier, volontaire en service civique, de Mme Nathalie Barritault, auxiliaire de vie sociale (AVS), de Mme Emma Gardre, fonds audiovisuel de recherche (FAR) et de Mme Marion Leyrahoux, fonds audiovisuel de recherche (FAR).

Les élèves ayant pris part au projet sont Nour Aber, Martine Abellard, Thaïs Bailly, Mahau Bariteau, Valentin Bieler, Manolo Chaumet, Enguerran Cresp, Mehdi Danet, Côme Dessables, Maïa Guenand, Elias Lamy, Naïka Leblanc, Raphaël Maille, Marion Studer, Joséphine Testut, Mick Vaillant.



LE PROJET

Le projet est construit sur une interrogation : qui est Samuel de Missy ? Ce court-métrage retrace la progression des découvertes des élèves sur cet armateur français de La Rochelle, qui a rejoint la Société des amis des noirs en 1788, avant de la quitter un an plus tard suite à la pression exercée par ses pairs. Le court-métrage se termine par une réflexion sur l’esclavage moderne.

La construction du projet s’est effectuée en plusieurs étapes. Après une première phase de mise en place du projet (recherche d'informations, répartition des tâches de travail, prise en main du matériel audiovisuel), les élèves se sont rendus au Musée du Nouveau Monde et aux Archives municipales de La Rochelle pour enrichir leurs recherches. Ces visites ont été l’occasion de prises de vue pour le court-métrage, complétées par la réalisation de scènes avec les élèves dans leur établissement. Dans un dernier temps, ils ont réalisé le montage du court-métrage au Fonds Audiovisuel de Recherche (FAR).



LA DÉMARCHE PÉDAGOGIQUE 

La participation au concours a eu pour objectif de sensibiliser les élèves au rôle et à l'importance de la traite des esclaves dans le monde et plus particulièrement dans l’histoire locale de La Rochelle. Le travail s’est centré sur la figure de Samuel de Missy, dont le collège porte le nom, mais s’est également élargi aux personnalités qui ont eu un rôle majeur dans la période abolitionniste. La réflexion sur la thématique a été menée à travers entre autres des débats et des ateliers d’écriture (textes et images). Une fois le court-métrage finalisé, les élèves ont discuté du rendu final et de la pertinence de leur travail.

La réalisation de ce projet a permis aux élèves l’apprentissage du travail en groupe et la recherche documentaire. L'EMI (Education aux médias et à l’information) a pu être développé par l’écriture du scénario du court-métrage, son tournage et son montage. Ce type de projet a favorisé l’ouverture aux pratiques artistiques et culturelles, par la rencontre avec des acteurs institutionnels et artistiques locaux et nationaux (Centre Social, professionnels de l'audio-visuel, Mairie de La Rochelle, Musées et artistes).

Les activités et des projets autour de la thématique de l'esclavage se sont poursuivies jusqu’à la fin de l’année scolaire, notamment la création d'une BD et la participation des élèves au jury du prix « Fetkann-Maryse Condé ». Ils ont également pu échanger sur leur projet avec un collège guadeloupéen, entrevoyant ainsi les pistes peut-être d’une future collaboration inter-établissement.

« Le collège Samuel de Missy est engagé depuis plusieurs années maintenant dans la mise en place d'actions et de projets dans le cadre du Parcours Citoyen. Notre mission s'inscrit au quotidien dans l'axe citoyen du projet d'établissement du collège : travail mené sur le climat scolaire, le bien vivre ensemble, la sécurité, la participation aux cérémonies commémoratives, au Concours National de la Résistance et de la Déportation, au projet Festi Prev, à la Coupe Nationale des Elèves Citoyens. L'engagement de tous au sein du collège est important afin d'aborder avec nos collégiens les notions de liberté, d'égalité, de fraternité, de tolérance, de savoir vivre ensemble, d'ouverture, de mixité. Le projet « La Flamme de l'égalité » s'inscrit de façon évidente dans notre parcours afin d'éduquer nos jeunes élèves à devenir les citoyens de demain. »

Corinne Reppert Massard, Principale du collège Samuel de Missy

Site internet : Dizziweb | © 2015 Ligue de l'enseignement - Fédération de Paris | Mentions légales